Sports : Grande nouvelle pour deux sportifs québécois

Grande nouvelle pour deux sportifs québécois

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Sports
Partager sur Facebook
3 3 Partages

À l'aube de la finale de la Coupe Vanier - emblème du football universitaire canadien - deux joueurs du Rouge et Or de l'Université Laval ont reçu toute une nouvelle, jeudi soir.

Mathieu Betts et Adam Auclair ont l'un comme l'autre été récompensés lors de la remise des pris majeurs de USports, récompensant les meilleurs joueurs de football universitaire au pays.

Betts a reçu le trophée J.P Metras, remis au meilleur joueur de ligne au pays, tandis que Auclair a mis la main sur le trophée des Présidents, remis au meilleur joueur défensif au pays.

Betts, qui en est à sa troisième saison dans les rangs universitaires, a remporté l'honneur pour une deuxième saison consécutive. Lors de la saison 2015, sa première chez le Rouge et Or, il avait été nommé meilleure recrue au pays.

L'entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin ne tarit pas d'éloges à l'endroit de ses deux protégés.

«Mathieu est un phénomène et c’est moi qui a le travail le plus difficile parce que je ne dois pas tenter de le changer, a affirmé Constantin dont les propos sont rapportés par TVA Sports. Comme me le disait Jim Washburn (ancien entraîneur de ligne défensive dans la NFL) quand il est venu au camp d’entraînement, Mathieu est une Ferrari et tu ne dois pas toucher aux réglages. Il est néanmoins possible de l’aider à s’améliorer. Mathieu s’est amélioré beaucoup pour arrêter le jeu au sol.

Ses statistiques pendant la saison étaient moins bonnes que l’an dernier, mais son film est exceptionnel. Ses chiffres seront les mêmes que l’an dernier après 12 parties. Mathieu reçoit beaucoup d’attention de nos adversaires et les entraîneurs sont conscients de cette situation.»

Du côté d'Auclair, petit frère d'Anthony Auclair qui évolue avec les Buccaneers de Tampa Bay dans NFL, l'exploit est immense puisqu'il s'agissait d'une première saison à sa nouvelle position de secondeur hybride.

«Il a pris goût à se retrouver près de l’action, a-t-il indiqué. Comme secondeur hybride, il est plus actif et près de la boîte. On n’aurait pas pu prédire qu’il gagnerait un prix sur la scène canadienne dès sa première saison. À Laval, les succès collectifs expliquent les succès de la défensive. On n’a jamais de gars qui se retrouve avec 50 plaqués.»

Le Rouge et Or affrontera les Mustangs de l'Université Western, samedi, lors de la grande finale de la Coupe Vanier.

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: TVA Sports · Crédit Photo: Capture d'écran Twitter