Politique : Donald Trump s'excuse à toutes les femmes du monde
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Donald Trump s'excuse à toutes les femmes du monde

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Politique
Partager sur Facebook
10 10 Partages

La journaliste montréalaise Elizabeth Plank n'est pas une grande admiratrice de Donald Trump. C'est le moins que l'on puisse dire. Celle qui brille dans le monde des médias aux États-Unis depuis quelques années est reconnue comme l'une des grandes ambassadrices du mouvement féministe chez nos voisins du Sud. Elle a souvent fait les manchettes en étant très critique à l'endroit du président des États-Unis.

Sa plus récente attaque a été faite à travers une hilarante vidéo. Dans un montage effectué à partir d'images de discours prononcés par Trump, elle réussit à lui faire dire ce que bien des femmes aimeraient entendre de sa part.

Voici ce que ça donne:

«Je suis désolé d'avoir dégradé les femmes. Je n'ai pas respecté les femmes. Je suis embarrassé et gêné de moi-même et je prends l'entière responsabilité de mes actions. La vérité c'est que j'ai vraiment, vraiment, vraiment peur des femmes et j'attaque les femmes parce que j'ai peur d'elles. Je ne suis pas un bon président, et n'importe quelle femme ferait un meilleur travail que moi. Hilary devrait être présidente. J'aimerais tellement que Justin Trudeau m'aime. C'est pour ça que je suis aussi insécure. Souvenez-vous également que j'ai de très petites mains. Je n'aime pas être président, c'est beaucoup trop difficile. Toute ma vie j'ai traité les femmes injustement, mais je vais arrêter. Je sais que les femmes sont meilleures que moi, plus intelligentes que moi et plus fortes que moi. Je suis un bébé. Mais je vais changer. Pour citer la brillante auteure féministe Bell Hooks, le féminisme est pour tout le monde. Joyeuses fêtes! Et ne vous en faites pas, je serai probablement en prison très bientôt. Aurevoir!»

À voir dans la vidéo ci-dessous:  

Partager sur Facebook
10 10 Partages

Source: Instagram
Crédit Photo: Keystone Press Agency