Nouvelles générales : Une fillette autiste de 9 ans recevra des excuses après avoir été intimidée à l'école

Une fillette autiste de 9 ans recevra des excuses après avoir été intimidée à l'école

C'est sa mère qui a raconté toute l'histoire sur les réseaux sociaux.

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
33 33 Partages

Ella Singleton, une fillette autiste de 9 ans, a tenté de fuguer après avoir reçu une carte de Noël dans laquelle il était inscrit «Je te déteste» par une amie de classe, lors de sa dernière journée d'école de l'année, jeudi. Les deux fillettes fréquentent une école primaire de Norries Green, en Angleterre. 

Sa mère, Jenna, a partagé une photo de la carte sur les réseaux sociaux. 

«Elle n'était pas elle-même et continuait à fondre en larmes et était très fâchée et agitée», raconte Jenna. «Elle a continué à dire que tout le monde la déteste et qu'elle devrait partir. Elle a commencé à attaquer les membres de sa famille en disant qu'elle voulait mourir et qu'elle a même essayé de fuir la maison. Elle s'est retrouvée à deux pâtés de maisons avant que sa grand-mère la retrouve. Et c'est quand elle nous a parlé de la carte.» 

«Elle m'a dit que la carte l'a bouleversée. Je lui ai dit que les gens pouvaient être méchants et qu'elle ne devrait jamais s'éloigner de moi parce que cela me briserait le cœur. Ella fait face à tant de défis difficiles dans la vie. Ce qui me peine le plus, c'est qu'elle n'a pas d'amis. L'été dernier, Ella a invité 32 enfants de l'école à sa fête - un seul s'est présenté.»

L'image de la carte et l'histoire d'Ella ont été largement partagéee et des inconnus ont déjà envoyé des cadeaux à Ella pour la consoler. 

«On m'a envoyé le message par Facebook et j'ai été complètement ébranlée. J'ai pleuré quand je l'ai vu», a déclaré la mère de la petite fille qui a enovoyé la carte de Noël. «Son père et moi étions mortifiés et dégoûtés par ce qu'elle a fait. Elle n'a pas été élevée comme ça - aucun de nos enfants l'ont été. Et c'est complètement inacceptable.»

La mère de 30 ans déplore que c'est maintenant sa fille de 9 ans qui doit faire face aux commentaires désobligeants de certains adultes qui la traitent de tous les noms pour avoir intimidé une fillette autiste. La mère assure que sa fille n'a pas l'habitude d'agir ainsi, d'autant plus que son frère est aussi autiste et qu'elle ira s'excuser à sa camarade de classe en personne pendant les vacances. 

Partager sur Facebook
33 33 Partages

Source: Mirror
Crédit Photo: Courtoisie