Nouvelles générales : Une femme transgenre révèle LA raison pour laquelle est elle heureuse d'avoir conservé son pénis

Une femme transgenre révèle LA raison pour laquelle est elle heureuse d'avoir conservé son pénis

Son parcours est vraiment unique!

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
133 133 Partages

Pour une personne transgenre, le coming out est certainement l'un des moments les plus délicats de tout le processus... Maintenant, imaginez si une personne devait vivre cette expérience trois fois plutôt qu'une? 

Jolene Dawson est une femme transgenre de 21 ans et le moins que l'on puisse dire, c'est que son parcours est très peu commun. À l'adolescence, alors qu'elle était encore un garçon, elle a annoncé à ses parents qu'elle était homosexuelle. Un peu plus tard, elle leur a annoncé qu'elle était transgenre et tout récemment, elle leur annonçait finalement qu'elle préférait les femmes et qu'elle était lesbienne. 

Elle a donc dû faire trois coming out en quelques années seulement! Elle a réalisé qu'elle n'était pas tant attirée par les hommes, après en avoir rencontrés plus d'une centaine via l'application Tinder. 

Il y a environ un mois, elle s'est mise à fréquenter un couple hétérosexuel et elle a réalisé qu'elle avait plus de plaisir lorsqu'elle avait du sexe avec la femme, que lorsqu'elle en avait avec l'homme. De fût donc une révélation très importante pour elle.

 

En entrevue, elle a affirmé qu'elle était heureuse d'avoir conservé son pénis pour une raison bien précise. Maintenant qu'elle souhaite rencontrer des femmes, elle se dit qu'elle sera mieux outillée pour les satisfaire sexuellement, avec un appareil génital masculin:

''Je suis contente d'avoir conservé mon pénis, ça va vraiment m'aider. J'ai réalisé que je ne voulais pas être un homme, pourquoi est-ce que je voudrais en fréquenter un?''

Si son pénis est toujours intact, on ne peut en dire autant du reste de son corps. Elle affirme avoir dépensé plus de 50 000$ en chirurgies esthétiques et ça se remarque assez facilement lorsqu'on voit ses photos. 

Elle affirme maintenant qu'elle a très hâte de fréquenter des femmes et elle a officiellement modifié son statut sur Tinder, afin de s'afficher en tant que lesbienne. 

On lui souhaite d'arriver à trouver la perle rare et surtout, d'arriver à trouver un peu de stabilité dans sa vie.

À lire aussi... 

Une compagnie aérienne forcée de commenter la rumeur d'orgie qui circule à propos de ses employés!

Une vidéo très provocante s'est retrouvée sur le web dernièrement et on pouvait y voir un groupe de gens participer à une orgie, dans ce qui semblait être une salle de karaoké. La vidéo a été mise en ligne via Weibo, un réseau social très populaire en Chine et elle s'est mise à se répandre sur le web très rapidement. Des rumeurs ont vite commencé à circuler...

On pouvait observer six agent(es) de bord sur la vidéo alors qu'il s'adonnaient à une orgie et peu de temps après la mise en ligne de la vidéo, des rumeurs ont commencé à circuler comme quoi les gens qui ont été filmés étaient tous à l'emploi de China Eastern Airlines, une grande compagnie aérienne chinoise. 

L'histoire a pris tellement d'ampleur que la compagnie a été forcée de commenter la situation. Selon un communiqué diffusé par China Eastern Airlines, il n'y avait aucun de leurs employés sur cette vidéo, qui semble avoir été filmée en Afrique. 

La compagnie a ajouté que ceux qui ont publié la vidéo en ligne ont eux-même tourné le tout, spécifiquement afin de ternir la réputation du transporteur aérien. La séquence a été censurée en Chine et a ensuite été retirée de Weibo. 

La vidéo a suscité un grand intérêt auprès du public et tout le monde voulait la voir, même si la Chine tentait activement de la faire disparaître. Les mots 'Eastern Airlines' étaient les plus recherchés sur Weibo après que l'affaire ait été rendue publique. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle la compagnie a été forcée d'émettre un commentaire à ce sujet. C'était rendu trop gros! 

Certains utilisateurs de Weibo ont mentionné que la vidéo avait en fait été tournée en Thaïlande et que les femmes qu'on voyait étaient des prostituées thaïlandaises. Il y avait quatre femmes et deux hommes dans la salle de karaoké. 

Bref, on ne sait pas vraiment qui dit vrai! Ce qu'on sait par contre, c'est que China Eastern Airlines est devenue la deuxième expression la plus censurée sur le web en Chine. C'est assez intense! 

Partager sur Facebook
133 133 Partages

Source: Daily Mirror
Crédit Photo: Daily Mirror