Nouvelles générales : Une femme est battue à mort par son ex 40 minutes après que la police lui ait dit d'arrêter d'appeler pour de l'aide
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une femme est battue à mort par son ex 40 minutes après que la police lui ait dit d'arrêter d'appeler pour de l'aide

Tous les détails ici.

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
315 315 Partages

Une femme a été brutalement assassinée par son ex-copain en Russie et les détails de l'histoire suscitent une grande controverse à l'heure actuelle. La victime avait appelé la police parce qu'elle se savait en danger, mais sa plainte a été traitée avec un grand manque de professionnalisme et elle a finalement été laissée seule à elle-même, face à son assassin. 

Yana Savchuk, 36 ans, a bien tenté de demander de l'aide, mais la policière qui a répondu à l'appel a totalement manqué à son devoir, en refusant tout simplement de l'aider:

''Arrêtez de nous appeler, nous ne viendrons pas.''

La victime n'arrivait pas à croire la réponse qu'on venait de lui donner:

''Que voulez-vous dire, vous ne viendrez pas? Si quelque chose de grave survient et que je vous appelle, vous ne viendrez pas?''

La policière y est allée d'une réponse particulièrement choquante:

''S'il vous tue, nous allons venir pour faire un rapport sur votre cadavre. Soyez sans crainte.''

On ne sait pas exactement ce qui a bien pu pousser la policière à agir ainsi, mais on connait le résultat. Savchuk a été battue à mort par son ex sous les yeux de plusieurs témoins et selon ce qui est rapporté, aucun d'entre eux n'est intervenu parce qu'ils avaient tous trop peur pour s'en mêler.  

La discussion entre la policière et la victime et été enregistrée sur l'appareil portable de cette dernière et ça a permis de savoir ce qui s'était passé avant sa mort de façon très précise. Le son de la violente agression a lui aussi été enregistré. 

Le meurtrier a écopé d'une peine de 13 ans de prison pour ses gestes, mais c'est le traitement réservé à la policière qui retient davantage l'attention. Elle risquait une peine de 5 années de prison pour la façon dont elle a géré la situation, mais nous apprenions tout récemment qu'elle s'en était tirée avec une petite tape sur les doigts. Si elle est jugée coupable, elle risque de s'en sortir avec une amende d'environ 2000$ ou bien des heures de travaux communautaires. 

C'est la jalousie qui serait à l'origine du conflit et selon ce que l'on a pu apprendre, la victime et son ex se querellaient fréquemment à ce sujet, du temps qu'ils formaient un couple. 

Partager sur Facebook
315 315 Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Daily Mail