Nouvelles générales : Une femme devient policière et est ensuite suspendue lorsque son passé remonte à la surface

Une femme devient policière et est ensuite suspendue lorsque son passé remonte à la surface

Détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
104 104 Partages

Une policière de 31 ans a été suspendue du service de police de Hudson au New Jersey après que son passé soit remonté à la surface. Il y avait certains détails à propos de sa vie personnelle qui dérangeaient la direction et par conséquent, elle s'est vue décerner une suspension. Elle affirme cependant qu'il s'agit d'un coup monté contre elle et que la décision de ses patrons est abusive. 

Avant d'être policière, Kristen Hyman jouait le rôle d'une dominatrix dans des films pour adultes et son employeur ne l'a manifestement pas trouvé drôle, lorsqu'il a été mis au parfum de la situation. Le tout est parvenu aux oreilles des haut-placés du bureau et elle a été suspendue sous prétexte qu'elle n'avait pas divulgué cette information lors de son embauche. 

Ils lui ont aussi reproché de ne pas avoir déclaré qu'elle voyait des clients en échange de sommes d'argent dans son ancienne vie. De son côté, Kristen Hyman affirme qu'il s'agit d'un coup monté et qu'on cherche à se venger d'elle parce qu'elle a refusé les avances d'un avocat. 

Kristen Hyman a été suspendue de son travail lorsque son employeur a découvert son passé. 

Pour sa part, elle affirme être la victime d'un coup monté et croit qu'on cherche tout simplement à se débarrasser d'elle. 

Avant d'être policière, elle jouait le rôle d'une dominatrix dans des films pour adultes. 

Elle a pris part à de nombreuses scènes dans lesquelles elle dominait des hommes.

Son employeur affirme qu'elle aurait dû divulguer cette information au moment de son embauche. 

Selon une source du New York Post, le bureau de police avait exigé qu'elle passe un test psychologique afin de voir si elle était susceptible de faire usage de force excessive dans son travail. Ils avaient en effet peur qu'elle soit du type ''dominatrice'' dans le cadre de sa profession et l'examen n'aurait finalement jamais eu lieu. 

Son avocat a refusé de confirmer si on avait bel et bien offert à sa cliente de passer un test afin de prouver qu'elle était apte à exercer son travail. 

Elle affirme être victime d'une injustice:

''Je ne veux pas être jugée par rapport à ce que je faisais par le passé.''

Méritait-elle d'être suspendue de son travail selon vous? 

Partager sur Facebook
104 104 Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Daily Mail