Nouvelles générales : Une enseignante de 53 ans se fait prendre à coucher avec un jeune élève, mais ce sont les messages qu'elle lui envoyait qui font le plus réagir

Une enseignante de 53 ans se fait prendre à coucher avec un jeune élève, mais ce sont les messages qu'elle lui envoyait qui font le plus réagir

Détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
42 42 Partages

Une enseignante de 53 ans a été accusée d'avoir couché avec un jeune homme de 15 ans alors qu'elle était en position d'autorité et de nouveaux détails choquants ont été dévoilés en début de procès. Deborah Lowe entretenait une relation très intense avec le jeune homme et selon ce que l'on sait pour l'instant, les rapports sexuels auraient eu lieu à l'école ainsi qu'au domicile de l'enseignante. 

C'est la mère qui a découvert ce qui se passait après avoir trouvé carte de l'enseignante contenant un message adressé à son fils. Ce dernier avait bloqué la professeure de son compte Facebook parce qu'il n'avait vraisemblablement plus envie d'avoir affaire à elle, mais elle refusait de lâcher le morceau. 

Elle se montrait très insistante et c'est à ce moment qu'elle lui a envoyé la fameuse carte, trouvée par la mère. Il y avait une image d'une femme très sexy dont on voyait les sous-vêtements dans la carte, accompagnée du message suivant:

''Ça, c'est moi après avoir découvert que tu m'as bloqué de Facebook!''

Il s'agissait déjà là d'une remarque inappropriée d'une enseignante à son élève, mais il y avait pire encore. Voici quelques extraits qui ont été dévoilés jusqu'à maintenant lors du procès:

''Je suis un désastre. Tu m'as bloqué et je ne sais même pas ce que j'ai fait. Avec qui est-ce que je pourrai être une sal*pe maintenant?''

''Je ne te blesserais jamais et je ne voudrais jamais te rendre malheureux. Alors dis-moi ce que je t'ai fait. Est-ce que c'est mon vieux et gros derrière? C'est ma fête, je suis tellement triste.''

Elle avait signé sa carte de façon très explicite:

''Tu me manques terriblement, je t'embrasse, la sal*pe.''

Pour sa part, l'enseignante nie avoir entretenu des rapports sexuels avec le jeune lorsqu'il avait 15 ans. Elle admet avoir eu une aventure avec lui, mais affirme qu'il avait 17 ans au moment des événements. Il n'allait plus à l'école à cet âge et Deborah Lowe insiste donc sur le fait qu'elle n'était plus en position d'autorité au moment des actes reprochés. La version du garçon est cependant bien différente. 

Le procès se poursuivra au courant des prochains jours et on risque de continuer à en apprendre davantage au fur et à mesure que les procédures avanceront. 

Partager sur Facebook
42 42 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Daily Mail