Nouvelles générales : Une adolescente dépense 1000$ par mois afin de devenir la Barbie humaine la plus sexy

Une adolescente dépense 1000$ par mois afin de devenir la Barbie humaine la plus sexy

Ça surprend.

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
135 135 Partages

Dernièrement, on voit de plus en plus d'hommes et de femmes qui deviennent célèbres en raison du nombre impressionnant de chirurgies cosmétiques qu'ils subissent et ça suscite énormément de réactions. Certains les admirent pour leur audace alors que d'autres sont très inconfortables avec ce mode vie... Ça ne laisse cependant personne indifférent et aujourd'hui, on vous présente une jeune adolescente qui aspire à devenir la Barbie humaine la plus sexy.

Gabriela Jirackova est âgée de 18 ans et déjà, son look ressemble étrangement à celui d'une vraie Barbie. Elle affirme qu'elle dépense environ 1000$ par mois en chirurgies, mais il y a un petit bémol... Ce n'est pas son argent, mais bien celui de ses parents. Ces derniers paient pour ses injections aux lèvres, ses extensions de cheveux et son maquillage permanent.

Elle a débuté sa transformation à l'âge de 16 ans et tout récemment, elle se faisait poser des implants mammaires d'une valeur de 4500$. Comme vous l'aviez sûrement deviné, elle n'a pas l'intention de s'arrêter là. Elle a déjà plusieurs opérations de planifiées dont la pose d'implants fessiers et d'implants mammaires encore plus gros. Elle a aussi l'intention de se faire retirer des côtes afin d'avoir le corps dont elle rêve. 

Elle n'a cependant pas toujours ressemblé à ça. C'est frappant lorsqu'on regarde des photos d'elle lorsqu'elle était plus jeune, puisqu'on peut difficilement dire qu'il s'agit de la même personne, tant elle a changé. 

Voici Gabriela Jirackova lorsqu'elle avait 14 ans:

Très belle! Cette photo date de lorsqu'elle était enfant, bien avant qu'elle subisse sa première chirurgie:

Aujourd'hui, son apparence a bien changé:

Elle a mentionné d'où elle prenait son inspiration:

''J'ai été inspirée par les autres Barbies humaines et aussi mes propres poupées Barbies. J'en avais plusieurs lorsque j'étais enfant. Quand je voyais une Barbie humaine, je me disais que c'était pour moi. J'ai toujours voulu me démarquer et j'ai pensé que ça me conviendrait parfaitement.''

Elle affirme que son mode de vie vient accompagné d'une bonne dose de pression, notamment de la part des médias et de ses détracteurs. Elle est cependant très confortable avec ses choix et ne se laisse pas abattre par les critiques négatives. 

Pour ce qui est de ses parents, il la supportent dans ses projets, même s'ils avouent qu'ils ont parfois des inquiétudes par rapport à sa santé. 

Qu'en pensez-vous? Vous aimez ou pas?

Partager sur Facebook
135 135 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Daily Mail