Nouvelles générales : Un garçon de 14 ans décrit sa relation sexuelle avec son enseignante dans tous ses détails

Un garçon de 14 ans décrit sa relation sexuelle avec son enseignante dans tous ses détails

Détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
31 31 Partages

Une enseignante de 32 ans a été reconnue coupable d'avoir eu des rapports sexuels avec un élève de 14 ans en Ohio aux États-Unis. Des éléments choquants ont été révélés lors du procès, alors que le jeune homme a livré un témoignage très détaillé à propos de ce qui s'est passé entre lui et l'enseignante. 

Maintenant âgé de 15 ans, le garçon a livré sa version des faits jeudi dernier et il a dévoilé de nombreux détails concernant sa liaison avec Jessica Langford, une enseignante employée par l'école secondaire qu'il fréquentait à l'époque:

''On a commencé à s'embrasser, elle s'est avancée pour un baiser et ça a escaladé à partir de là.''

L'adolescent et l'enseignante se trouvait seuls ensemble dans une salle de classe dont la porte était verrouillée et c'est à ce moment que la situation s'est mise à escalader, selon ce que l'on a pu entendre lors du procès. Ils se sont mis à s'embrasser et peu de temps après, ils se sont engagés dans une série d'actes sexuels, pendant une période d'environ 20 à 30 minutes. 

Ils se sont adonnés à des rapports ainsi qu'à du sexe oral, jusqu'à ce qu'ils soient interrompus par le directeur de l'école. La porte étant verrouillée, il a dû cogner afin qu'on lui ouvre et Langford a alors demandé à sa jeune victime de se cacher sous un bureau. 

Elle a ensuite quitté la salle de classe en compagnie du directeur et un peu plus tard, elle s'est entretenue avec l'étudiant afin qu'ils s'entendent sur la même version des faits, dans le cas où ils se seraient faits prendre. Elle lui a dit de répondre qu'il était dans la classe pour empiler les bureaux, advenant qu'on lui pose des questions à ce sujet. 

Lors du procès, l'adolescent a admis qu'il avait senti que ce qu'ils faisaient ensemble était inadéquat:

''C'était inconfortable. Je sentais que c'était mal.''

Quelques jours plus tard, le garçon a tenté d'ajouter l'enseignante sur Snapchat parce qu'il voulait avoir du sexe à nouveau avec elle. Langford a tenté de se défendre, mais elle avait envoyé des messages textes incriminant à un certain point et un jury l'a déclarée coupable d'avoir posé les gestes qui lui sont reprochés. 

Jessica Langford connaîtra sa sentence au courant des prochaines semaines. 

Partager sur Facebook
31 31 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Daily Mail