Nouvelles générales : Un bar de danseuses propose à ses clients de «choisir la fugueuse de leur choix»

Un bar de danseuses propose à ses clients de «choisir la fugueuse de leur choix»

Dégueulasse...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
937 937 Partages

Une bar de danseuses nues de Terrebonne se retrouve dans l'eau chaude, après avoir proposé à ses clients de «choisir la fugueuse de leur choix», dans une image publicitaire diffusée cette semaine sur le compte Snapchat de l'établissement.

La référence à la populaire émission a été utilisé pour accompagner une liste de 20 prénoms de danseuses nues, selon ce que rapporte La Presse, samedi.

Le média social Snapchat est particulièrement populaire auprès des adolescents, ce qui rend la publicité en question d'autant plus douteuse.

« Franchement ! Quel mauvais goût!, a affirmé à La Presse Jennie-Laure Sully, de la Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle. Ça montre à quel point des gens qui sont dans l'industrie du sexe n'ont pas de conscience sociale. Le mot fugueuse, ça implique une mineure. Le comportement que cette image décrit est un comportement illégal. »

De son côté, l'ancienne députée fédérale et criminologue Maria Mourani n'y vas pas par quatre chemins pour qualifier la publicité qu'elle trouve tout simplement dégueulasse.

« L'image de la fugueuse, c'est quoi ? C'est une ado de 14, 15, 16 ans qui se retrouve dans un réseau de prostitution, dit-elle. Ils capitalisent là-dessus pour essayer d'attirer des gars qui aiment les petites filles. Ils le savent que cette clientèle recherche des filles de plus en plus jeunes. On l'entend de la bouche des filles : les préférences sexuelles des clients, c'est des ados ».

Voici l'image en question qui a été diffusée sur le compte Snapchat du bar O'Gascon, de Terrebonne.

De son côté, le fils du propriétaire de l'établissement a avoué que c'était lui qui avait fait la publication et que ce n'était qu'une blague.

« C'est peut-être de l'humour mal placé, là, mais je n'ai pas de mineures au bar, a-t-il affirmé en entrevue à La Presse. C'est qu'on est dans l'actualité avec l'émission... C'était plus pour faire un genre de blague... »

Sur le site d'annonces Danseusesnues.com, le bar O'Gascon se décrit comme un établissement où il fait bon travailler.

« Le bar de danseuses O'Gascon est un endroit très prisé dans la région de Lanaudière pour son ambiance et la beauté de ses danseuses, y lit-on. C'est connu de la clientèle et c'est une des raisons primordiales pourquoi elle s'y rend. »

Ce n'est pas la première fois que le bar O'Gascon se retrouve dans l'embarras, alors que l'établissement avait dû payer 12 000 $ à quatre hommes d'origine haïtienne qui s'étaient vus interdire d'entrer dans le bar, en 2006. Le Tribunal des droits de la personne avait condamné l'établissement après que les quatre hommes, dont deux policiers qui n'étaient pas en fonction, affirmaient avoir été victimes de discrimination raciale.

Partager sur Facebook
937 937 Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Facebook