Nouvelles générales : Nouveaux détails importants concernant Alexandre Bissonnette

Nouveaux détails importants concernant Alexandre Bissonnette

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
38 38 Partages

On en sait aujourd'hui un peu plus sur la tuerie de la grande mosquée de Québec, après le dévoilement de certains passages contenus dans les déclarations des témoins.

Selon les nouvelles informations révélées, Alexandre Bissonnette possédait trois armes qui étaient toutes enregistrées dont un Sig Sauer modèle P227R, ainsi que d'un Glock modèle 17.

Il était membre d'un club de tir. Et le soir de l'attentat qui a fait six morts, il avait paisiblement soupé avec ses parents.

On a appris, vendredi, que le procès du présumé assassin débutera le 26 mars et devrait durer environ deux mois. Au total, 111 témoins pourraient être appelés à témoigner en preuve.

De nombreux témoignages recueillis par la police ont été dévoilés. Voici certains passages particulièrement percutants.

«Il mesure environ 1,70 m, corpulence moyenne, blanc, yeux pâles, avec quelque chose de noir sur la tête, manteau foncé, pantalons bleus et âgé d’environ 20 à 30 ans. Il avait dans les mains une arme noire [d'une] longueur de 8 à 10 pouces et l’arme se chargeait par en dessous», a déclaré Ahmed Cheddadi, dont les propos sont rapportés par le Journal de Montréal.

«La prière s’est terminée vers 19 h 45. Vers 20 h, Rachid Aouame entend comme des bruits de pétards. Une minute plus tard, il a entendu des coups de feu vers l’entrée du centre, des personnes se sauvaient [...] il s’est retourné et a vu son beau-frère, Azzeddine Soufiane, se jeter sur le tireur...»

Au moment d'être arrêté, Bissonnette se trouvait dans un véhicule de marque Mitsubishi appartenant à son père. 

Selon l'ex-président du Centre culturel islamique, il n'y a aucun doute qu'il s'agit d'un acte prémédité. Selon Mohamed Yangui, les nouvelles révélations démontrent que Bissonnette avait soigneusement préparé son geste.

« On comprend que l’acte de Bissonnette, c’était un acte prémédité. Il savait très bien ce qu’il voulait faire. Il savait très bien comment le faire, et par quel moyen. Heureusement pour nous que les pistolets semi automatique n’ont pas travaillé », a-t-il confié.

« Ma famille par exemple, qui a vécu cette action-là, on vit encore dans cette tragédie-là. Et que dire des familles des blessés, que dire de ces familles-là. [...] Et même quand je parle avec vous maintenant, j’ai les larmes aux yeux, alors que dire de ces familles-là, je leur souhaite vraiment beaucoup de force ».

Rappelons qu'Alexandre Bissonnette, 27 ans, est accusé de 6 meurtres et de 39 tentatives de meurtre.

Partager sur Facebook
38 38 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Facebook