Nouvelles générales : Nouveau développement dans la disparition du petit Ariel

Nouveau développement dans la disparition du petit Ariel

Nouvelle piste dans le dossier

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
919 919 Partages

Voilà bientôt deux semaines que la famille du petit Ariel Jeffrey Kouakou est sans nouvelles du petit garçon de 10 ans, qui a été vu pour la dernière fois le lundi 12 mars. L'histoire a placé toute la province en émoi et on ne peut faire autrement que d'envoyer toutes nos prières envers la famille et espérer de tout coeur que le jeune Ariel soit retrouvé sain et sauf.

Vendredi, La Presse nous apprend que les enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal ont rencontré, au cours des derniers jours, une vingtaine de personnes qui répondent au profil de pédophile ou de prédateur sexuel. Les suspects habitent tous dans Ahuntsic-Cartierville ou dans des secteurs avoisinants.

Le journaliste Daniel Renaud rapporte que les enquêteurs se sont surtout intéressés à des prédateurs potentiels d'enfants dont le profil pourrait ressembler à celui d'Ariel.

Le module de lutte à l'exploitation sexuelle des enfants du SPVM a été impliqué dans l'enquête. Mais toujours selon La Presse, les rencontres n'ont pas été concluantes. Ian Lafrenière, porte-parole du SPVM, n'a pas voulu confirmer les informations de La Presse. Voici ce qu'il a affirmé: « Nous ne partageons pas nos techniques d'enquête. Je peux toutefois vous dire que, dans ce cas-ci, aucun moyen n'a été mis de côté. Tout ce qui pouvait être tenté a été tenté. [...] Je connais les responsables de l'enquête, ce sont des pères de famille et ils sont touchés par cette affaire. Ils mettent la totale et nous assistons à un élan de solidarité incroyable.»

Pour l'instant, la thèse de l'accident est toujours celle qui est privilégiée par les autorités. Notamment, la noyade dans la rivière des Prairies demeure une piste envisagée, mais ce n'est pas la seule.

Rappelons qu'Ariel Kouakou a été filmé le jour de sa disparition, soit le lundi 12 mars, par plusieurs caméras de surveillance de résidences et de commerces du boulevard Gouin. C'est vers 11h10 qu'il a quitté sa maison, située sur la rue Valmont, tout près du boulevard Gouin. Vers 11h20, il a été filmé près de la dernière maison qui se trouve sur le côté nord du boulevard Gouin, juste à l'ouest du parc des Bateliers. Vers 11h25 il a été filmé par la caméra du restaurant Le Bordelais alors qu'il semblait entrer dans le parc riverain. 

Il n'a jamais été filmé en faisant le chemin inverse, donc sortant du parc des Bateliers. Ce n'est que vers l'heure du souper que la famille a signalé la disparition du petit Ariel. 

Partager sur Facebook
919 919 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: SPVM