Nouvelles générales : Message d'espoir du père d'Ariel Kouakou

Message d'espoir du père d'Ariel Kouakou

Il continue d'y croire

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
116 116 Partages

Les recherches se sont poursuivies, samedi, dans le but de retrouver le petit Ariel Jeffrey Kouakou, 10 ans, disparu depuis le 12 mars dernier. Quelques centaines de bénévoles ont participé à une battue qui n'a malheureusement pas permis de découvrir de nouveaux indices qui pourrait faire avancer l'enquête.

Le père du petit Ariel, Kouadio Frédéric Kouakou, s'est adressé aux médias en affirmant que selon lui, son garçon ne s'était pas noyé, contrairement à la thèse principale des enquêteurs.

«Mon état d’esprit aujourd’hui est le même qu’au premier jour. Je ne lâche pas prise, mon fils a été enlevé. C’est la thèse que je continue de défendre», a-t-il affirmé en point de presse samedi après-midi.

«Depuis le début je parle d’enlèvement. Les policiers me rassurent en me disant qu’aucune thèse n’est privilégiée pour le moment mais quand je lis dans la presse que la thèse de la noyade est privilégiée... Il est temps que nous nous focalisions sur la thèse de l’enlèvement.»

«Beaucoup de moyens ont été déployés sur la rivière des Prairies pour casser la glace et faire des recherches (...) Malgré cela nous n’avons pas d’indices. J’aimerais que les mêmes moyens, voire même plus, soient déployés pour la thèse de l’enlèvement.»

Le père d'Ariel a tenu à remercier le travail des médias et l'appui des bénévoles qui sont venus prêter main forte dans le but de retrouver le jeune garçon.

Un porte parole de Sauvetage médical Québec a affirmé que les recherches maritimes étaient très difficiles en raison de la glace.

«C'est extrêmement dur pour nous et le SPVM de faire des recherches profondes dans l'eau, car il y a beaucoup de mouvement de glaces. On va attendre une couple de jours encore, mais on ne lâche pas nos recherches ça c'est sûr.»

Au cours des derniers jours, un brise glace d'Hydro-Québec et un chien pisteur de la Gendarmerie royale du Canada se sont ajoutés à l'équipe de recherche. 

Rappelons qu'Ariel Jeffrey Kouakou, 10 ans, a été vu pour la dernière fois le 12 mars dernier. La thèse de l'enlèvement est toujours évaluée, mais à ce stade-ci de l'enquête, les autorités croient que la thèse de la noyade est la plus probable. La dernière fois qu'il a été vu, il entrait dans le parc des Bateliers, le long de la rivière des Prairies, dans le quartier Ahuntsic-Cartierville, à Montréal. Des enregistrements de caméras de surveillance montrent le jeune garçon entrer dans le parc, mais il n'a jamais été vu en train de ressortir de celui-ci.

Le Service de police de la Ville de Montréal continue d'amasser des informations transmises par le public au sujet de cette étrange et tragique disparition. Un poste de commandement mobile, érigé face au centre commercial des Galeries Normandie, situé sur la rue de Salaberry est toujours en place et en fonction.

Partager sur Facebook
116 116 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: SPVM