Nouvelles générales : Mauvaise nouvelle pour les gens qui se rasent les parties intimes

Mauvaise nouvelle pour les gens qui se rasent les parties intimes

Les risques sont 80% plus élevés

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
71 71 Partages

Voici une nouvelle préoccupante pour les gens qui ont l'habitude de se raser les parties intimes. Le rasage des poils pubiens augmenterait considérablement les risques d'attraper des maladies sexuellement transmissibles. Voilà ce qui ressort d'une étude publiée par le Sexually Transmitted Infections Journal.

L'étude a été menée auprès de 7850 Américains et elle démontre que les personnes qui rasent leurs parties intimes auraient 80% plus de chances d'attraper une ITS que ceux qui laissent le tout au naturel.

Les personnes les plus à risque seraient celles qui se rasent tous leurs poils pubiens plus de onze fois par année, qualifiés dans l'étude comme étant des «raseurs extrêmes».

Parmi les hypothèses avancées par la publication pour expliquer les résultats, on affirme que le rasage causerait des microdéchirures qui pourraient favoriser la transmission d'une gênante infection. Il est également évoqué que les personnes qui entretiennent fréquemment leur pilosité pubienne pourraient tout simplement être plus susceptibles de s'adonner à des activités sexuelles considérées à risque.

On apprend également que l'outil le plus utilisé par les hommes est le rasoir électrique, tandis que les femmes seraient plus friandes du rasoir manuel.

Partager sur Facebook
71 71 Partages

Source: Sexually Transmitted Infections Journal · Crédit Photo: Fotolia