Nouvelles générales : Leur bébé de 5 mois se fracture le bras et ils attendent trois jours avant de l'amener à l'hôpital

Leur bébé de 5 mois se fracture le bras et ils attendent trois jours avant de l'amener à l'hôpital

Tous les détails ici.

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
8 8 Partages

Une mère et son conjoint ont laissé un bébé de 5 mois agoniser de douleur pendant trois jours alors qu'il souffrait d'une fracture au bras et ils viennent tous deux d'écoper d'une sentence de 4 mois de prison. 

Ils ont admis qu'ils n'ont pas écouté les recommandations d'un médecin, qui leur avait demandé d'amener l'enfant à l'urgence sur-le-champs en raison d'une blessure qu'il avait au bras. Ils ont laissé le bébé dans cet état pendant trois jours, jusqu'à ce qu'ils réalisent que son bras «pendait» sur le côté...

Ils ont mentionné lors du procès qu'il n'avaient «pas entendu» les instructions du docteur et que c'est pourquoi ils ne l'avaient pas fait soigner, alors qu'il était en bien mauvais état. Le juge a qualifié leur comportement «d'impardonnable» et a remis en question leur capacité à s'occuper d'un enfant, qualifiant leurs habiletés parentales «d'inadéquates.»

Gemma Warne et son copain ont écopé de 4 mois de prison chacun en lien avec cette histoire.

 

Ils ont mentionné que le bébé semblait normal suite à la visite chez le médecin et que ce n'est que trois jours plus tard qu'ils ont réalisé que l'enfant vivait de graves souffrances. On leur avait bien mentionné de l'amener aux urgences afin qu'il passe une radiographie, mais les parents fautifs ont ignoré la recommandation du médecin. 

Il a été rapporté lors du procès que la mère souffrait de dépression et d'anxiété, ainsi que de dépendance à l’héroïne depuis environ 7 ans. Son avocat a cependant insisté sur le fait que sa cliente n'était pas sous l'effet de la drogue lors de cette période. 

Dans tous les cas, le juge s'est montré insatisfait de leurs explications et les a condamné à purger une peine de prison. 

L'enfant demeurera sous la garde des services sociaux pour l'instant.  

Partager sur Facebook
8 8 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Daily Mail