Nouvelles générales : Les hommes sont de plus en plus nombreux à opter pour cette chirurgie des parties intimes
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Les hommes sont de plus en plus nombreux à opter pour cette chirurgie des parties intimes

Une demande en forte croissance

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
308 308 Partages

Même si on dit souvent que ce n'est pas la taille de l'engin qui compte, des milliers d'hommes se font opérer chaque année aux parties intimes. Les chirurgies les plus fréquentes sont soit pour élargir ou allonger leur engin, tandis que d'autres décident de se faire faire une lipoaspiration du pubis ou un lifting du scrotum. 

Selon de Dr. Gilbert Vitale, président de la Société français des chirurgiens esthétiques plasticiens - dont les propos sont rapportés par l'Agence France Presse, «les patients en demande de pénoplastie sont souvent victime du "syndrome du vestiaire" - quand ils comparent leur pénis à celui du voisin». 

Pourtant, la plupart des hommes qui décident de se faire faire une chirurgie pénienne ont une pénis d'une longueur tout à fait normale, soit en moyenne de 9 centimètres au repos, 13 à 14 centimètres en érection et 9 à 10 centimètres de circonférence. Selon le Dr. Gilbert Vitale, ils sont très rares les hommes qui décident de passer sur la table d'opération et qui ont un micro pénis.

Selon les plus récentes données disponibles, 8500 interventions chirurgicales aux parties intimes masculines avaient été pratiquées en 2016. Parmi celles-ci, 513 ont été faites en France. Au cours des dernières années, la demande a fortement augmenté, pour se stabiliser.

Deux interventions majeures existent: l'élargissement du pénis, ou l'allongement de celui-ci. Seulement 6% des chirurgiens pratiquent cette dernière opération, selon l'Agence France Presse.

Pour l'élargissement, c'est de l'acide hyaluronique qui est injecté dans le fourreau pénien. Le résultat n'est pas contre pas permanent puisqu'il dure un an, et il existe un risque que le produit migre vers le prépuce. Une autre alternative existe: la lipostructure de la verge, qui consiste à prendre de la graisse du patient pour ensuite la réinjecter dans le fourreau pénien. Ce type d'intervention est définitive et le gain moyen en circonférence est de 3 centimètres.

Pour ce qui est l'allongement pénien, il faut sectionner le ligament suspenseur pour ensuite désenfouir le membre et le libérer du pubis. Le gain au repos est généralement de 2,5 à 3 centimètres. Il est bon de savoir que l'allongement et l'élargissement peuvent être effectués conjointement.

Partager sur Facebook
308 308 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Fotolia