Nouvelles générales : Le vélo fantôme à la mémoire de Clément Ouimet a été vandalisé

Le vélo fantôme à la mémoire de Clément Ouimet a été vandalisé

C'est horrible...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Il y a des gestes de vandalisme qu'on ne peut tout simplement pas comprendre et encore moins expliquer. Et celui qui a eu lieu à Montréal, dans la nuit de jeudi à vendredi, en fait assurément partie.

Le vélo fantôme qui a été installé en bordure de la voie Camillien-Houde, à Montréal, en souvenir du jeune Clément Ouimet qui est décédé le 4 octobre dernier a en effet été vandalisé. La tige de métal sur laquelle se trouve le vélo a été complètement pliée, les deux bâtons de hockey qui se trouvaient sur le mémorial ont quant à eux été arrachés et les messages d'amour qui avaient été écrits par les proches de la victime ont été recouverts à l'aide d'une peinture foncée.

Des objets qui étaient accrochés au vélo fantôme ont également disparu.

«Toi qui a saccagé le vélo fantôme en mémoire de Clément Ouimet sur le chemin Camillien-Houde et qui a peinturé les messages d’amour qu’on lui a laissés sur le rail, tu devrais avoir honte de toi», a écrit un proche de Clément Ouimet sur Twitter. 

Sur Facebook, Paul Nguyen Huu a raconté ce qu'il a vu:

«Suite à la triste nouvelle en début de semaine annonçant le No Fault du meutre de mon ami l'automne dernier, je n'en croyais pas mes oreilles quand Aymeric m'a dit que le vélo blanc de Clem avait été vandalisé dans la soirée. Mais il avait raison. En arrivant sur les lieux j'ai tout de suite pu constater la gravité du geste de vandalisme. Les malfaiteurs ont tenté d'arracher le vélo, les batons de hockey ont été jetté "dans le ditch", les accessoires comme la cloche du Red Hook crit ont été volés et pour finir, de la peinture a été beurrée sur la rampe pour couvrir les messages qu'on lui avait laissé. 
Bien sur, en étant sur les lieux, j'ai aussi pu constater que la plupart des automobilistes continuaient d'excéder la limite de vitesse sur la montagne "pour le fun"....
Je ne sais plus quoi dire....»

De son côté, Maxime Tremblay a affirmé sur Twitter:

«Le jour même où le DPCP a annoncé qu'il n'y aura pas d'accusations contre le conducteur ayant causé la mort de Clément Ouimet, le vélo blanc hommage a été vandalisé et on a peinturé par dessus les messages sur le garde-fou. "Tiens-toé, maudit cycliste"»

Rappelons que le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a annoncé, mercredi, qu'aucune accusation ne sera déposée contre l'automobiliste qui a été impliqué dans la collision mortelle avec Clément Ouimet le 4 octobre dernier. C'est un automobiliste américain qui était de passage à Montréal qui conduisait un Toyota HIghlander en direction nord le jour de la collision. Le conducteur a entrepris un virage pour faire demi-tour lorsqu'il a percuté de plein fouet Clément Ouimet, 18 ans, grand amateur de vélo.

« Dans le présent dossier, l'analyse du rapport d'enquête ainsi que le droit applicable ne permettent pas de conclure que cette manoeuvre constituait un écart marqué par rapport à une personne raisonnable dans les mêmes circonstances, » a affirmé le DPCP par voie de communiqué.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Twitter Lauren McCallum