Nouvelles générales : La «maladie du cerf fou» inquiète les scientifiques et menace les humains

La «maladie du cerf fou» inquiète les scientifiques et menace les humains

La maladie s'attaque au cerveau et à la moelle épinière de ses victimes, les tuant au bout de quelques mois.

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
1,011 1.0k Partages

La maladie débilitante chronique (MDC) des cervidés décime les troupeaux de wapitis, d'orignaux, de cerfs de Virginie et de cerfs-mulets du Canada et des États-Unis. Des cas ont été recensés dans 23 États américains ainsi qu'en Alberta et au Saskatchewan, rapporte le Journal de Montréal.

«Les déplacements naturels des animaux favorisent la progression de la maladie vers le Québec», s'inquiète le ministère de la Faune. 

La maladie s'attaque au cerveau et à la moelle épinière de ses victimes, les tuant au bout de quelques mois. Les éleveurs des fermes où des cas ont été recensés ont dû exterminer tous les cervidés et la maladie est tout de même réapparue dans 50% des cas après avoir complètement désinfecté l'endroit. 

«La MDC a le potentiel d’infecter les humains», selon une équipe de recherche de Calgary qui s'inquiète de la propagation de la maladie alors que plusieurs personnes s'apprêtent à manger du cerf en fondue ou dans un cipaille. Des tests effectués sur des singes ont permis de constater que la maladie peut se transmettre en consommant de la viande infectée.

«Chez l’humain, le VIH aurait l’air d’un pique-nique à côté de la MDC», déclare l’épidémiologiste du Wisconsin Mike Samuel, dans un documentaire, et le biologiste Darrel Rowledge compare cette maladie à la grippe espagnole.

Partager sur Facebook
1,011 1.0k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Adobe Stock