Nouvelles générales : Ils louent une chambre en Floride sur Airbnb et découvrent une caméra cachée en haut du lit

Ils louent une chambre en Floride sur Airbnb et découvrent une caméra cachée en haut du lit

Le couple a découvert la première caméra après avoir passé plusieurs heures dans la propriété.

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
1,086 1.1k Partages

Derek Starnes et sa femme ont loué une résidence de la Floride sur Airbnb. Après y avoir passé 24 heures, Derek a remarqué un étrange point noir dans le détecteur de fumée. En regardant de plus près, il a réalisé qu'il s'agissait d'une caméra. Puis, en fouillant les autres pièces, il a trouvé le même équipement dans le salon. Le couple, qui avait prévu séjourné six autres jours à cet endroit, a donc appelé la police. 

Les policiers ont découvert l'équipement informatique de l'hôte, Wayne Natt, et des vidéos datant d'aussi loin que 2008. Wayne Natt, 56 ans, a été accusé de voyeurisme après avoir espionné ses locataires. Wayne Natt s'est défendu en expliquant à la cour que les caméras avaient été installées pour filmer des orgies qu'il organisait et qu'elles étaient désactivés lorsqu'il louait sa résidence. Mais la police a démontré qu'elles étaient opérées à distance. 

«Notre question était, si les gens savent qu'il y a des caméras, pourquoi sont-elles cachées dans les détecteurs de fumée? Et sa réponse a été "pour avoir un meilleur angle"», a détaillé le lieutenant Robert Bourque. «Je crois qu'il y a d'autres victimes, c'est juste une question de pouvoir les retrouver.» 

«Qui sait à quoi ça servi?» a ajouté le lieutenant Bourque. 

Derek Starnes et sa femme sont traumatisés de cet événement, persuadés qu'ils ont été filmés nus lors des quelques heures passées dans la maison de Wayne Natt. 

«Nous sommes outrés de savoir ce qui est arrivé et nous avons banni l'usager de notre communauté dès que nous en avons été informés», a déclaré un porte-parole d'Airbnb. «Les invités ont tout notre support. Notre équipe est en contact avec la police local afin de les aider dans leur enquête et nous espérons que justice sera rendue dans cette affaire. Nous prenons les attaques à la vie privée très sérieusement et nous avons une politique de tolérance zéro contre ce type de comportement.» 

Partager sur Facebook
1,086 1.1k Partages

Source: Mirror
Crédit Photo: capture d'écran