Nouvelles générales : Giovanni Apollo répond aux allégations d'inconduite sexuelle à son sujet

Giovanni Apollo répond aux allégations d'inconduite sexuelle à son sujet

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
733 733 Partages

Giovanni Apollo a répondu, jeudi soir, au reportage de Radio-Canada dans lequel sept victimes présumées y vont d'allégations d'inconduite sexuelle à son sujet.

Sur sa page Facebook, Apollo a publié le message suivant:

Suite au reportage de Radio-Canada ce soir sur des supposées allégations de type sexuel, je nie formellement toute agression ou harcèlement de type sexuel sur l’une de mes employées ou sur qui que ce soit. Je n’ai jamais posé d’acte à caractère sexuel répréhensible.
J’invite donc toute personne qui ferait ce type d’allégation de porter plainte immédiatement à la police afin que la lumière soit faite et qu’aucun doute ne plane à mon sujet.
Je reconnais avoir fait des « jokes » de cul et des commentaires de ce type sur des plateaux et auprès de certains collègues. D’ailleurs je me suis déjà excusé pour un commentaire fait en ondes sur V. Je comprends le caractère inapproprié de ce genre de commentaires et ne les refais pas aujourd’hui.
Je n’accepterais pas que l’on fasse d’amalgame entre les histoires que l’on entend dernièrement et la situation dont fait état ce reportage. Tout rapprochement de ce type serait tendancieux et diffamatoire.

Les faits allégués parlent d'abus de pouvoir, de harcèlement sexuel, de propos vulgaires et d'intimidation. Trois victimes alléguées parlent également d'attouchements sexuels. 

Voici certains des témoignages rapportés par Radio-Canada.

«J’avais un foulard et il le plaçait en conséquence pour pouvoir glisser sa main dans mon chandail et me prendre les seins, ou essayer de glisser sa main dans mes pantalons. S’il ne réussissait pas, il allait par-dessus le linge.»

«Ce dont je me souviens, c’est qu’il m’avait demandé de laisser mon copain. Avant un tournage, il m’avait parlé d’un trip à trois qu’il avait, dans son rêve qu’il avait avec la maquilleuse.»

« Je me souviens que c’était vraiment tous les jours. Ça n’arrêtait pas. Je me souviens d’une fois plus intense où il était entré dans la salle de maquillage. Il avait dit comment il prendrait en doggy style, comme une chèvre, la maquilleuse. Il expliquait son rêve. Tout le monde était là et c’était super malaisant. »

Partager sur Facebook
733 733 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook