Nouvelles générales : Elle se sent toute nue sans son niqab et pense déménager en raison de la loi 62

Elle se sent toute nue sans son niqab et pense déménager en raison de la loi 62

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
17,641 17.6k Partages

Ce n'est pas tout le monde qui est en faveur de la loi 62 qui veut favoriser la neutralité de l'État.

Pour Unn Layth, une Lavalloise de 26 ans, le projet de loi 62 représente un réel problème. Tellement, qu'elle songe déménager. Le Journal de Montréal raconte l'histoire de cette mère de trois enfants qui est née à Laval d'une mère italienne et d'un père français. Elle s'est convertie à l'islam en 2009 et l'idée de devoir se découvrir le visage pendant une longue période devant des inconnus la rend particulièrement inconfortable.

«Me découvrir le visage pour m’identifier, je n’ai aucun problème avec ça. Je le fais déjà, c’est presque un automatisme, que ce soit à la banque ou n’importe où», affirme-t-elle en entrevue au Journal de Montréal.

Mais elle avoue se sentir toute nue lorsqu'elle se retrouve devant des inconnus sans son niqab.

«Disons que je ne ferai pas de scandale. Je n’aurais pas le choix de m’y plier avec un énorme inconfort. J’aurais probablement le tic de me mettre les mains au visage.»

Elle pensait retourner aux études mais elle a décidé de mettre le projet sur la glace si elle ne peut prendre part à ses cours avec son niqab. La prochaine étape pour Unn Layth et sa famille? «On a déjà envisagé de changer de province si ça devenait trop contraignant.»

Et vous, pensez-vous que la loi 62 va trop loin?

Partager sur Facebook
17,641 17.6k Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Courtoisie