Nouvelles générales : Des centaines de Québécois contaminés par des framboises congelées

Des centaines de Québécois contaminés par des framboises congelées

Ce n'est que la pointe de l'iceberg

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
1,863 1.9k Partages

Des centaines de Québécois ont été gravement malades et certains ont probablement perdu la vie, l'été dernier, en raison de framboises congelées importées de la Chine.

La santé publique a dévoilé un rapport selon lequel les framboises contaminées ont touché un grand nombre de personnes parce qu'elles ont été utilisées par de nombreux transformateurs alimentaires comme des brasseurs, des glaciers et des pâtissiers. Elles ont également été utilisées dans des cafétérias d'hôpital et des résidences pour personnes âgées.

La Presse rapporte que les framboises en question étaient contaminées par un norovirus, soit un virus très contagieux qui cause des gastroentérites très longues et sévères. La santé publique estime qu'au moins 724 Québécois ont été malades en raison de ces framboises, mais que ce nombre de représente que la pointe de l'iceberg.

Et comme des des cafétérias ont servi les aliments contaminés à des personnes vulnérables, la gravité de l'éclosion a été grandement augmentée.

« En général, les gens se sortent bien d’une infection au norovirus. Mais chez des personnes âgées qui ont d’autres facteurs de risque, d’autres problèmes de santé, ça peut être malheureusement fatal », a affirmé le Dr Yves Jalbert, directeur de la protection à la Direction générale de santé publique du ministère de la Santé, dont les propos sont rapportés par La Presse.

« C’est assez clair qu’il doit y avoir eu des décès survenus dans cette période-là.»

Les framboises congelées ont été exportées par une compagnie chinoise qui est maintenant sous la loupe du gouvernement fédéral. Parmi les entreprises qui ont acheté les fruits contaminés, on retrouve les distributeurs Farinex, Mantab et Alasko. La Pâtisserie Jessica inc. a subi des pertes d'environ 220 000 $ en devant jeter toute une partie de sa production.

Même chose pour la brasserie La Barberie, qui a dû jeter environ 5000 litres de bière.

Partager sur Facebook
1,863 1.9k Partages

Source: La Presse
Crédit Photo: Fotolia