Nouvelles générales : DERNIÈRE HEURE: Les succursales de la SQDC fermées du lundi au mercredi
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

DERNIÈRE HEURE: Les succursales de la SQDC fermées du lundi au mercredi

DERNIÈRE HEURE

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
315 315 Partages

Les ruptures de stock forcent les succursales de la Société québécoise du cannabis à fermer leurs portes du lundi au mercredi, dès la semaine prochaine.

Cette mesure entre vigueur dès lundi et sera effective jusqu'au réapprovisionnement des marchandises, a laissé savoir la SQDC par communiqué.

«En raison des enjeux d’approvisionnement, nos succursales seront ouvertes du jeudi au dimanche seulement, selon les heures d’ouverture prévues, a déclaré la SQDC sur son compte Twitter. Nos succursales seront donc fermées les lundis, mardis et mercredis jusqu’à ce que la disponibilité des produits se soit stabilisée.»

Mercredi, la Société québécoise du cannabis avait émis un communiqué pour faire le bilan de sa première semaine d'opération. Voici ce qu'on pouvait y lire:

La Société québécoise du cannabis (SQDC) souhaite dresser un bilan sept jours après la légalisation du cannabis au Canada. Le déploiement des douze points de vente et la mise en ligne du site web transactionnel constituaient la première étape pour la SQDC afin de rendre disponible le cannabis à travers un réseau de vente sécuritaire dans une perspective d’intégrer les consommateurs du marché illicite et de protection de la santé publique.

Ventes en ligne et en succursale  

Tel qu’anticipé, l’effervescence des premiers jours a créé une pression sur notre réseau de vente, et le niveau de préparation de la SQDC a permis de traverser les premières journées sans incident particulier. On chiffre à 53 300 le nombre de transactions en ligne et à 84 850 le nombre de transactions dans le réseau des succursales, soit un total de 138 150 pour la première semaine d’opération. À l’exception de la première journée, la demande est conforme aux prévisions faites par la SQDC. L’enjeu de la livraison des produits en succursale par les différents producteurs a cependant complexifié les premiers jours d’opération et restera problématique à court terme, les commandes qu’avait prévu recevoir la SQDC auraient suffi à l’approvisionnement des succursales et des transactions en ligne. Les producteurs auront donc un travail colossal à effectuer pour structurer l’approvisionnement des points de vente de la SQDC. 

Approvisionnement de la SQDC 

 Comme dans l’ensemble des juridictions canadiennes, la SQDC éprouve présentement des enjeux importants d’approvisionnement. L’offre limitée de la part des fournisseurs et les limites du cycle de production causent, tel que prévu, une rareté des produits offerts en succursale et en ligne. Nous prévoyons que cette situation perdure à différents niveaux pour les premiers trimestres d’opération. La SQDC travaille de concert avec ses fournisseurs afin de minimiser les impacts sur la clientèle, mais dans l’état actuel des choses le maintien en opération du réseau de succursales sera un défi. Il est important de noter que tel que mentionné dès les débuts des opérations de la SQDC on peut continuer à s’attendre, à un manque de produits important, et ce sur l’ensemble de notre offre.

Direction par intérim  

Tel que prévu initialement, Jean-François Bergeron, Vice-président à la chaîne d’approvisionnement à la Société des alcools du Québec, dirigera par intérim la SQDC. M. Alain Brunet, qui avait été mandaté par le gouvernement pour mettre en place la SQDC terminera son mandat dans les prochains jours. Soulignons que M. Bergeron agissait à titre de co-pilote en compagnie de M. Brunet depuis les débuts du projet. 

Intégrité des quantités pour les produits achetés à la SQDC  

La SQDC a été informée que certains clients auraient pu recevoir des produits ayant un poids unitaire inférieur à celui indiqué sur l’emballage. Bien que nos fournisseurs appliquent, à deux reprises, un contrôle lors du processus de production avec des outils de haute précision, nous avons, à cet égard, des attentes fermes envers ceux-ci qui ont été déjà informés de la situation. La SQDC tient à s’assurer que les produits achetés par sa clientèle soient en tous points conformes à leurs attentes. La SQDC ne manipule en aucun cas les produits à l’intérieur de l’emballage et l’intégrité des marchandises est assurée par les producteurs. C’est pourquoi les contenants sont scellés et timbrés.

Pour une consommation responsable  

La SQDC entend continuer de remplir le mandat que lui a confié le gouvernement du Québec avec toute la rigueur et la diligence nécessaire pour assurer la distribution et la vente au détail du cannabis dans une perspective de protection de la santé, afin d’intégrer les consommateurs au marché licite du cannabis et de les y maintenir, sans en favoriser la consommation.

Partager sur Facebook
315 315 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Ayoye