Nouvelles générales : Démantèlement d'un vaste réseau d'agression sexuelle sur des mineurs

Démantèlement d'un vaste réseau d'agression sexuelle sur des mineurs

DERNIÈRE HEURE

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales

Une enquête mondiale portant sur les abus sexuels faits à des enfants sur le Web a mené à l'arrestation de plus de 150 personnes depuis 2014, dont 16 Canadiens, selon de nouvelles informations révélées par la police, jeudi.

CBC News rapporte que le Projet Mercury est un projet collaboratif entre les autorités canadiennes, américaines et celles de huit pays européens, dont la Grande Bretagne, la France et l'Allemagne.

Des membres de l'unité de lutte aux crimes sexuels de la Police de Toronto étaient accompagnés, jeudi au centre-ville de Toronto, par des représentants du service d'enquête pour la sécurité intérieure des États-Unis, de l'Agence nationale de combat au crime de la Grande Bretagne, de la Gendarmerie royale du Canada et du Service de police de la Ville d'Ottawa.

«Il est important de comprendre que ce genre de situation arrive à des enfants un peu partout à travers la planète», a affirmé le super-intendant Myron Demkiw, en conférence de presse, jeudi.

Une enquête a été lancée en janvier 2015 par la Police de la Ville de Toronto après que les autorités britanniques ait alerté des agences de renseignement à travers le monde au sujet d'un groupe qui utilisait plusieurs plateformes de médias sociaux pour distribuer du matériel montrant des situations d'abus sexuels sur des personnes mineures.

En juillet 2015, la Police de Toronto a été témoin d'une séance de diffusion en direct où un enfant de six ans se faisait abuser pendant que des internautes à travers le monde commentaient et donnaient des indications à l'abuseur.

En quelques heures, l'enfant était secouru et l'abuseur a été arrêté en Pennsylvanie. Plus de 20 autres personnes ont été arrêtées en lien avec ce crime horrible, surtout aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

«Malheureusement, ce n'était pas la première fois qu'une telle situation se produisait, mais je peux vous dire que ça a été la dernière fois», a affirmé une porte-parole de la Police de Toronto.

Plusieurs autres enquêtes ont permis de révéler des séances similaires de diffusions en direct sur le Web, dont une en mars 2016 où la Police de Toronto a découvert un homme à Saskatoon qui avait drogué un garçon de 8 ans et qui invitait les gens à commenter et à prendre part virtuellement à l'agression sexuelle.

Encore une fois, la GRC a identifié le suspect en quelques heures et l'enfant a été secouru.

La Police de Toronto a aidé lors de 16 enquêtes au Canada, qui ont mené à 13 condamnations. Sept arrestations ont eu lieu à Toronto, deux à Ottawa et une à Belleville, Thunder Bay, Québec, Edmonton, Terre-Neuve, Nouveau-Brunswick et Saskatoon.

Source: CBC News · Crédit Photo: Ayoye