Nouvelles générales : Bien mauvaise nouvelle pour les amateurs de sexe oral...

Bien mauvaise nouvelle pour les amateurs de sexe oral...

Oh non...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
77 77 Partages

Dernièrement, IFL Science rapportait les résultats d'une nouvelle étude qui risque d'inquiéter plusieurs amateurs de sexe oral. 

Cette recherche a démontré que les hommes ayant plusieurs partenaires à ce niveau couraient un risque plus élevé d'être atteints du cancer à la tête ou au cou. 

Bien que le taux de personnes ayant reçu un diagnostic de cancer de l'oropharynx (au milieu de la gorge) demeure bas, l'étude démontre que la présence de cellules cancéreuses en lien avec le VPH a doublé chez les hommes au courant des 20 dernières années. D'ici 2020, il est estimé que le cancer de l'oropharynx deviendra un plus grand problème que celui du col de l'utérus. 

Voici ce que la Docteur Amber D'Souza, l'auteur de cette étude, avait à dire à ce sujet:

''La plupart des gens pratiquent le sexe oral dans leur vie et nous avons découvert que les souches de VPH causant le cancer étaient rare chez les femmes, peu importe le nombre de partenaires qu'elles avaient eu. Chez les hommes qui ne fument pas, nous avons découvert qu'elles étaient rare chez ceux qui avaient eu 5 partenaires ou moins. Les chances augmentaient avec le nombre de partenaires.''

Les hommes qui pratiquent le sexe oral avec 5 personnes ou plus ont une prévalence de 7,4% d'infection avec des souches VPH pouvant causer le cancer, en comparaison à seulement 1,5% pour les hommes n'ayant eu qu'un ou aucun partenaire. 

Plus le nombre augmente et plus de pourcentage de risque augmente! 

Partager sur Facebook
77 77 Partages

Source: IFL Science · Crédit Photo: Fotolia