Arts : Un moment très difficile pour l'actrice Ève Landry

Un moment très difficile pour l'actrice Ève Landry

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Arts
Partager sur Facebook
1,863 1.9k Partages

La série Unité 9 ont fait l'objet d'une trentaine d'appels logés à Radio-Canada de la part de téléspectateurs choqués par la scène de viol que l'on a pu voir mardi dernier dans le plus récent épisode d'Unité 9.

Un épisode qui pourrait d'ailleurs forcer le CRTC à intervenir, puisque le genre de scènes violentes que l'on a vu mardi devrait être diffusé après 21h selon les règles établies.

Mais pour Ève Landry, qui a eu à tourner cette scène troublante, tout cela était nécessaire.

«C’est cru, c’est violent, mais ça fait réfléchir, et je pense que c’est la responsabilité première des artistes de faire réfléchir sur des enjeux de société. La télévision ne doit pas servir qu’à divertir », explique Ève Landry à La Presse. « Entre nous, sur le plateau, on se disait que la dinde allait passer de travers cette année et qu’à Noël, on allait nous parler que de cela.»

Malgré sa conviction de la pertinence d'une telle scène, Ève a vécu des moments difficiles elle aussi lors de la diffusion de l'émission.

«Je voyais bien qu’il y avait beaucoup de commentaires de gens qui trouvaient cela trop difficile, trop violent, et ça me donnait le goût de répondre à chacun, mais ce n’est pas possible», précise celle qui s'est tout simplement débranchée des réseaux sociaux à ce moment, particulièrement bouleversée.

Pour ce qui est de l'auteure Danielle Trottier, elle défend la décision de montrer une scène aussi sordide.

« Pour moi, le sujet [de l’épisode de mardi dernier], ce n’était pas la violence », mais « les survivantes d’agressions »", explique l'auteure, un thème qu'elle promet d'explorer lors de la deuxième moitié de saison qui débutera au retour des fêtes.

Et vous, croyez-vous à la pertinence de montrer de telles scènes à la télé à heure de grande écoute?

Partager sur Facebook
1,863 1.9k Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook