Arts : Maxim Martin lance un puissant cri du coeur contre le système de justice

Maxim Martin lance un puissant cri du coeur contre le système de justice

Le cycliste décédé était l'amoureux de la fille de l'humoriste

Publié le par Grands titres dans Arts
Partager sur Facebook
134 134 Partages

L'humoriste Maxim Martin n'avait pas le goût de rire, en ce samedi matin. Loin de là! De retour après des vacances dans le sud, il a pris le temps de publier un long statut Facebook pour commenter la nouvelle comme quoi aucune accusation criminelle ne sera déposée contre le conducteur qui a coûté la vie au jeune cycliste Clément Ouimet, il y a quelques mois.

Comme il le rappelle dans son témoignage, Maxim Martin a vécu toute cette tragédie de très près, puisque Clément Ouimet était l'amoureux de sa fille Livia, depuis plus de deux ans. Son touchant plaidoyer attaque fortement notre système de justice en disant ni plus ni moins que la juste nous a laissé tomber, une fois de plus.

Voici le puissant message que l'humoriste a partagé sur sa page Facebook:

L'INJUSTICE DE LA JUSTICE 

C’est pendant mes vacances dans le sud la semaine dernière que j’ai appris qu’il n’y aura pas d’accusation criminelle contre le conducteur responsable du décès du jeune cycliste Clément Ouimet. Pour ceux qui n’étaient pas au courant, Clément était l’amoureux de ma fille Livia depuis plus de deux ans.

Immédiatement, mon cellulaire s’est mis à sonner pour des demandes d’entrevues. On voulait connaître ma réaction. J’ai dit la même chose à tout le monde : « Je veux digérer la nouvelle avant de m’exprimer, car j’ai comme un feeling que je risque de regretter certaines paroles. »

Vous devinez que la rage était au rendez-vous, avec un mélange d’incompréhension et de tristesse. Je me suis dit : une fois encore, la justice nous laisse tomber.

L’homme qui a tué Clément est probablement une bonne personne, un bon père de famille. Mais peu importe. Il a commis une infraction qui a causé la mort. Et si je comprends bien, la conclusion de l’enquête, c’est : « Y’a pas fait exprès, donc on n’ira pas plus loin. »

On envoie un message clair : tuer quelqu’un, ce n’est pas si grave que ça. Je n’arrive pas à l’interpréter différemment. Je pourrais dire que notre système de justice est une vraie joke, mais vous le savez déjà. Après tout, on a eu besoin de deux procès pour reconnaître Guy Turcotte coupable.

J’ai l’impression qu’on regarde le train des bons principes passer en espérant­­­ qu’une bonne idée en tombe. Et quand ça arrive, on l’observe comme une gang de Cro-Magnon qui voit du feu pour la première fois.

Notre société et ses lois n’ont aucune pertinence si on ne peut pas s’accrocher à l’idée qu’on a tous droit à la justice.

Notre système de justice est indifférent aux victimes et manque de volonté. Le message qu’il nous envoie, c’est que nos vies ne valent pas tout le travail nécessaire pour condamner quelqu’un. On nous a abandonnés.

Pour les politiciens, nous ne sommes qu’un X sur un bout de papier permettant de les élire. Nous ne sommes que des votes potentiels sur deux petites pattes sans visage.

Je constate qu’on peut balayer l’existence de quelqu’un aussi facilement qu’on supprime un compte Facebook, en un clic.

Et nous ? Je sais que l’homme qui a tué Clément a déjà, en quelque sorte, une sentence. Il devra vivre toute sa vie avec ce qu’il a fait. Les images et le son de l’impact risquent de lui donner des cauchemars pendant longtemps. Mais dans sa peine, il pourra se consoler en prenant ceux qu’il aime dans ses bras.

De notre côté, lorsque la peine nous poussera aux cris et aux larmes, personne ne pourra se consoler en prenant Clément dans ses bras...

Elle est là, la vraie injustice.

En quelques heures, la publication a récolté près de 1000 mentions j'aime et de nombreux partage, en plus de générer plusieurs commentaires. En voici quelques uns:

«Maxime, tu as écrit un texte tout en retenu malgré la colère et l'incompréhension....je t'admire pour ça. Je ne crois pas que j'aurais été capable d'en faire autant. Gros bisou et gros câlins à toi, a Livia et tout ceux qui doivent vivre avec la perte de Clément. ??»

«Ça ne ramènera pas ce jeune homme à la vie et la peine que sa famille, votre fille et vous éprouvée mais comme vous dites: Cet homme devra vivre LE RESTE de sa vie avec les images et le son de l'impact ce qui, à mon avis, est le châtiment le plus dur pour lui car il ne pourra pas ¨mettre les images et le son de l'impact¨ dans un tiroir de sa mémoire. Faites confiance à La Vie !!!!»

«Il y a 20 ans ma mère est décédée des suites d'un accident de moto. La jeune femme qui a frappé la moto de mes parents s'était endormi au volant et a fait un délit de fuite par la suite. Moi mon ex-conjoint ainsi qu'un couple d'amis à mes parents avons assisté impuissants à la scène. 1 et demi plus tard, le juge la rendait non coupable. Ça fait longtemps mon cher Martin que le système de justice et de la merde au Québec.»

«Tout d'abord bon courage à ta fille et à toi. Moi ce qui me révolte dans cette décision du DPCP c'est le deux poids deux mesures. Pourquoi le jeune camionneurs(20 ans) qui "aurait" brulé un feu rouge en Beauce et malheureusement tué une jeune femme en voiture, est accusé au criminel et le chauffeur qui a tué votre gendre qui lui aussi a commis une infraction au code de la route ne l'est pas....»

Partager sur Facebook
134 134 Partages

Source: Facebook
Crédit Photo: Facebook